fbpx

Madeleine Staaf Kura speaking at European Parliament

Madeleine Staaf Kura speaking at conference ”Offshore Wind Projects”, European Parliament, May 2023

Press Release: Offshore wind projects – another environmental failure?

EN 🇬🇧

On 24 May 2023, MEP François-Xavier Bellamy (FR-EPP group) and MEP Ana Miranda (ES – G/EFA) hosted a Conference “Offshore Wind Projects – towards a new environmental failure?” in a full hall of the European Parliament.

This Conference brought together independent scientists, representatives of local authorities, of the European Commission, of the wind industry and members of Swedish, German, Dutch, Belgian, French, Spanish and Portuguese fisheries representing thousands of ships active in the Baltic Sea, the North Sea, the Channel, the Atlantic and the Mediterranean Sea.

The scientific panel illustrated the contradiction between the new and accelerated targets of offshore wind capacity and the existing knowledge of its impacts on marine biodiversity (pollution and effects on the patterns of wind and currents and on feed and the ecosystems). In addition, current research indicates which data should be known, but are not studied in a sufficiently precise and transparent manner (for instance acoustic emissions, electromagnetic fields and cumulative effects).

The policy panel showed that the European Commission and wind industry claims of an existing dialogue and of a “happy co-existence” are wholly unsupported by the testimonies heard in the Conference from fisheries in Belgium, the Netherlands, France, Spain, Portugal and Sweden.

The mayor of Saint-Pierre d’Oléron (France), Christophe Sueur, also explained how, on cue from Union defined capacity targets for offshore wind, national authorities, far from any consultation, are completely disregarding fisheries and local communities and ramming through offshore wind projects. Other fisheries throughout the Union come to the same findings and conclusions, from Portugal in the South to Sweden in the North.

Finally, the Food panel on food security showed both the dependency of the Union population on imported seafood (less traceable and obtained in a less sustainable manner) and the need for a balance between energy sovereignty and food self-sufficiency.

François-Xavier Bellamy and Ana Miranda concluded that the advocacy of the European fisheries must urgently continue while other participants demand that clear guarantees and safeguards be adopted for the European fisheries faced with the foreseen exclusivity of offshore wind capacity.

Quotes:

“Impact studies on offshore wind projects remain too influenced by public authorities and by the wind industry and cannot be considered as independent and objective.”

“The current trend of measures put forward by the Union are leading to fisheries disappearance.”

“Fisheries have determined that offshore wind projects are exclusionary and are asking for the same long-term perspectives and guarantees awarded to the offshore wind industry.”

“The Union is overly dependent on imported seafood; Union fisheries – and its population – therefore need a balance between energy autonomy and seafood independence.”

“Is offshore wind capacity an environmental failure? Yes, the answer is yes! ”

“In 2020, the behavior of the wind industry and of public authorities towards fisheries was
exclusionary, today it is predatory.”


Communiqué-de-presse: ÉOLIEN EN MER, VERS UNE NOUVELLE FAILLITE ENVIRONNEMENTALE ? OUI, RÉPONDENT LES PÊCHERIES EUROPÉENNES

FR 🇫🇷

Le 24 mai 2023, les députés européens François-Xavier Bellamy (FR-groupe EPP) et Ana Miranda (ES – groupe G/EFA) ont accueilli la Conférence « Éolien en mer – vers une nouvelle faillite environnementale ? » dans une salle comble du Parlement européen.

La Conférence a réuni des scientifiques indépendants, des autorités locales, la Commission européenne, l’industrie éolienne et les membres de pêcheries suédoises, allemandes, néerlandaises, belges, françaises, espagnoles et portugaises représentant des milliers de navires actifs en Mer Baltique, en Mer du Nord, en Manche, dans l’Atlantique et en Mer Méditerranée.

Le panel scientifique a illustré la contradiction entre les objectifs nouveaux et accélérés de capacité d’éolien en mer et les connaissances existantes relatives à son impact sur la biodiversité marine (pollution, effets sur les vents, les courants et sur la chaine alimentaire et sur les écosystèmes). De plus, la recherche actuelle indique quelles données devrait être connues, mais ne sont pas étudiées de manière suffisamment précise et transparente (par exemple les émissions acoustiques, les champs électromagnétiques et les effets cumulés).

Le panel politique a montré que les allégations de la Commission et de l’industrie éolienne quant à un dialogue existant et une « co-existence heureuse » sont entièrement démenties par les témoignages entendus pendant la Conférence des pêcheries belges, néerlandaises, françaises, espagnoles, portugaises et suédoises.

Le maire de Saint-Pierre d’Oléron (France), Christophe Sueur, a également exposé comment, suivant les objectifs de capacité d’éolien en mer adoptés par l’Union, les autorités nationales, loin de toute consultation, ne tiennent aucun compte des pêcheries et communautés locales et font passer en force les projets d’éolien en mer. Les autres pêcheries à travers l’Union ont une expérience similaire et arrivent aux mêmes conclusions, du Portugal au Sud à la Suède au Nord.

Enfin, le panel relatif à la sécurité alimentaire a montré la dépendance de la population de l’Union aux ressources halieutiques importées (moins traçables et obtenues de manière moins durable) et la nécessité d’arriver à un équilibre entre souveraineté énergétique et autonomie alimentaire.

François-Xavier Bellamy and Ana Miranda concluent que la défense des pêcheries européennes doit se poursuivre de manière urgente pendant que certains participants demandent que des garanties et des sauvegardes claires soient adoptées pour les pêcheries européennes confrontées aux emprises annoncées de l’éolien en mer.

Quotes:

“Les études d’impact des projets d’éolien en mer sont excessivement influencées par les autorités publiques et l’industrie éolienne et ne peuvent être considérées comme étant indépendantes et objectives.”

“Les mesures actuellement envisagées par l’Union conduisent à la disparition des pêcheries.”

“Les pêcheries ont constaté que les projets d’éolien en mer ont un effet d’exclusion et demandent les mêmes perspectives et garanties de long terme que celles offertes à l’industrie éolienne.”

“L’Union est excessivement dépendante de ressources halieutiques importées; les pêcheries de l’Union – et sa population – ont donc besoin d’un équilibre entre indépendance énergétique et autonomie en ressources halieutiques.”

“L’éolien en mer est-il une faillite environnementale ? Oui, la réponse est oui ! ”

“En 2020, le comportement de l’industrie éolienne et des pouvoirs publics envers les pêcheries
visait à leur exclusion, aujourd’hui il est prédatoire.”


Download Press release – Communiqué de presse – 25 05 2023 ›› 


Madeleine Staaf Kura speaking at conference "Offshore Wind Projects", European Parliament, May 2023
Cover photo: Madeleine Staaf Kura speaking at conference ”Offshore Wind Projects”, European Parliament, May 2023.

Dela gärna »

Motvind Sverige logo
Sök
Arkiv

Senaste artiklarna

Inga fler inlägg att visa

Är du drabbad av vindkraft?

Om du är medlem i vår rikstäckande förening Motvind Sverige är du välkommen att skicka in din historia till oss. Fyll i vår enkät genom knappen nedan, där kan du även bli medlem om du inte redan är det.

Byn Piggaboda vid Lyngsåsa Vindkraftspark i Alvesta kommun